Centres de biodiversité

Aperçu

Aperçu

Dans la région des Maritimes, il existe deux centres de biodiversité, l'un à Mactaquac, au Nouveau-Brunswick, l'autre à Coldbrook, en Nouvelle-Écosse. Leur rôle principal consiste à maintenir la diversité génétique des populations de Saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Les populations de Saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy, espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril de 2003, ont trouvé refuge et sont protégées dans ces centres de biodiversité depuis 1998.

Saumon de l'intérieur de la baie de Fundy
Saumon de l'intérieur de la baie de Fundy
(crédit photo - Nigel Fearon)

À cette époque, les écloseries de la région des Maritimes de Pêches et Océans Canada servaient principalement à élever des Saumons de l'Atlantique pour approvisionner les rivières dans un effort d'accroître les populations. En dépit de ces efforts, les déclins en abondance du Saumon de l'Atlantique et la fermeture de nombreuses pêches dictaient une nouvelle approche en matière de conservation des populations, qui est devenue le centre d'intérêt des écloseries : la création et le maintien de banques de gènes vivants.

Un tourniquet à saumoneaux capture des poissons migrant de la rivière vers la mer en vue de les élever dans les centres de biodiversité.
Un tourniquet à saumoneaux capture
des poissons migrant de la rivière vers la mer
en vue de les élever dans les centres de biodiversité.

 

Pour ce faire, des saumons sauvages juvéniles ont été recueillis et ont été élevés dans les centres de biodiversité pour produire des reproducteurs adultes. Ceux-ci ont été accouplés de façon sélective pour conserver la diversité génétique, puis leur progéniture a été remise en liberté dans les rivières rapidement pour maximiser la sélection naturelle en eau douce; plus tard, la cueillette de saumoneaux plus âgés a été effectuée pour renouveler la production de reproducteurs.

Les populations de Saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy sont génétiquement distinctes des autres stocks de Saumon de l'Atlantique et sont dotées de traits du cycle biologique particuliers, telle la structure des mouvements migratoires. La faible survie en mer est l'élément clé qui a été retenu comme empêchant la reconstitution de la population. Les causes de ce faible taux de survie en mer ne sont pas connues.

Parallèlement à la recherche en cours pour déterminer les facteurs qui limitent le rétablissement et pour empêcher l'extinction imminente du Saumon de l'intérieur de la baie de Fundy, un programme de banques de gènes vivants et un programme de généalogie génétique ont été élaborés pour maximiser la diversité génétique de la population. L'objectif global est de maintenir la population de l'intérieur de la baie de Fundy dans les trois rivières principales. En plus, le programme d'élevage en captivité et de remise en liberté vise l'intégration d'au moins dix rivières.

Le Centre de biodiversité de Mactaquac recueille aussi les saumons migrateurs et d'autres poissons dans un ascenseur à poissons spécialement conçu au barrage hydroélectrique de Mactaquac et les relâche en amont du barrage. Le Saumon de l'Atlantique de la rivière Tobique est aussi élevé au centre de Mactaquac. Les saumoneaux recueillis sont amenés à l'âge adulte en vue de les relâcher chaque année.

Centre de biodiversité de Mactaquac

Centre de biodiversité de Mactaquac

Vue aérienne du centre de biodiversité de Mactaquac
Vue aérienne du
centre de biodiversité de Mactaquac

Le Centre de biodiversité de Mactaquac, situé près de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a été construit en 1968 après la construction du barrage hydroélectrique de Mactaquac sur la rivière Saint-Jean. Les installations mises en place à l'époque comprenaient un ascenseur à poissons au barrage dont le principal but était de recueillir des poissons retournant au barrage et de les transporter par camion pour les relâcher en amont; et une pisciculture où un programme d'élevage du saumon a été mis sur pied pour reproduire et élever des saumons en captivité en vue de les relâcher en rivière (mise en charge) pour compenser les pertes de production en amont du barrage.

Dispositif de capture de poissons au barrage hydroélectrique
Dispositif de capture de
poissons au barrage
hydroélectrique

La principale écloserie de saumons a été financée et construite par la Commission d'Énergie électrique du Nouveau-Brunswick, et elle est exploitée par Pêches et Océans Canada. Elle occupe un site de 5,3 hectares et utilise chaque jour jusqu'à 70 millions de litres d'eau provenant d'un puits et de la rivière pour élever plus de deux millions d'œufs et jusqu'à un million de poissons à divers stades de vie, chaque année.

Aujourd'hui, le Centre de biodiversité de Mactaquac comprend un dispositif de capture de poissons et une opération de camionnage au barrage, un dispositif de triage de poissons sur le site principal, un centre d'élevage primaire près du barrage, une écloserie de saumons principale, qui abrite le programme de banques de gènes vivants, et un laboratoire moderne.

BANQUES DE GÈNES VIVANTS

Les poissons sont accouplés selon des plans d'accouplement tenant compte de la génétique afin d'assurer la diversité génétique du Saumon de l'Atlantique de la baie de Fundy
Les poissons sont
accouplés selon des
plans d'accouplement
tenant compte de la
génétique afin d'assurer
la diversité génétique
du Saumon de l'Atlantique
de la baie de Fundy

Les premiers poissons recueillis dans le cadre du programme de banques de gènes vivants pour le saumon en voie de disparition de l'intérieur de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick ont été capturés en 1998 à l'ancienne station de pisciculture de Saint John. Le centre de Mactaquac héberge maintenant ce programme de banques de gènes vivants qui sert à l'élevage de saumons sauvages juvéniles capturés dans la grande rivière Salmon pour les amener au stade adulte en vue de l'accouplement et de la remise en liberté de juvéniles. Tous les poissons font l'objet d'une analyse de l'ADN pour connaître leur origine et leur groupe familial de façon à éviter l'accouplement de frères et de sœurs et à optimiser la représentation familiale.

Actuellement, la banque de gènes vivants atteint environ 0,5 million d'œufs pour la repopulation des rivières de l'intérieur de la baie de Fundy et la production des prochaines générations de juvéniles, et finalement pour la reproduction. Ce programme atténue l'incidence des conditions maritimes difficiles sur le cycle biologique normal du saumon et il maximise le potentiel de rétablissement une fois les conditions de survie améliorées.

PROJET DE RÉTABLISSEMENT DU SAUMON DE LA BAIE DE FUNDY

Le saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy
Le saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy

Le Centre de biodiversité de Mactaquac est un partenaire du projet de rétablissement du saumon de la baie de Fundy. Il travaille en collaboration avec Parcs Canada et d'autres collaborateurs au rétablissement de la population de saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy en voie de disparition dans la rivière Upper Salmon au Nouveau-Brunswick. Le Centre de biodiversité de Mactaquac conserve et élève des saumons juvéniles qui sont recueillis par la Première Nation de Fort Folly dans les cours d'eau du parc national Fundy. Ces poissons atteignent la maturité au centre et sont reproduits pour conserver la lignée unique de cette population. Leur progéniture est ensuite remise en liberté dans son cours d'eau d'origine. Les poissons adultes qui ont contribué au programme de production de reproducteurs sont remis à l'eau en milieu naturel pour frayer naturellement dans l'espoir de contribuer au rétablissement de la population sauvage.

En plus de maintenir la composante d'eau douce du programme, le Centre de biodiversité de Mactaquac fournit une partie des saumoneaux à la première station marine d'élevage du saumon sauvage aux fins de sa conservation du havre Dark, au Nouveau-Brunswick, où ils seront élevés. Une fois que les poissons ont atteint le stade adulte, ils sont remis à l'eau dans la rivière Upper Salmon. Le soutien pour ce projet comprend la fourniture d'expertise et de conseils ainsi que :

  • La participation à des activités sur le terrain, comme les relevés au tuba, le marquage et le transport des poissons adultes;
  • La participation à la remise à l'eau des saumons adultes matures pour le frai naturel dans la rivière Upper Salmon; et
  • La collecte et la gestion des données.

Visionnez la vidéo sur le rétablissement du saumon de la baie de Fundy!

PROGRAMME DE LA RIVIÈRE TOBIQUE

Les œufs fertilisés sont conservés à Mactaquac jusqu'à ce qu'ils parviennent au stade d'alevins vésiculés.
Les œufs fertilisés sont
conservés à Mactaquac
jusqu'à ce qu'ils parviennent
au stade d'alevins vésiculés.

Le réseau hydrographique de la rivière Tobique représente environ 60 % de l'habitat de reproduction du réseau hydrographique de la rivière Saint-Jean. En 2001, en raison d'un changement dans les orientations du programme, les saumons sauvages juvéniles ont été capturés en amont du barrage de Mactaquac dans l'affluent de la rivière Tobique pour être élevés au Centre comme reproducteurs, puis relâchés (principalement) comme reproducteurs adultes dans la rivière Tobique. Auparavant, le programme utilisait des adultes sauvages qui étaient retournés au barrage de Mactaquac et qui avaient été capturés pour la production et le relâchement de saumoneaux. Cette modification aux pratiques antérieures était due à :

  • un déclin rapide du nombre de saumons adultes retournant au barrage de Mactaquac
  • la capacité d'élever des poissons juvéniles jusqu'au stade adulte en eau douce.

Certains des alevins vésiculés sont relâchés dans leur rivière natale. Les autres sont conservés au centre pour être relâchés alors qu'ils ont atteint une taille supérieure, ou encore ils sont conservés aux fins de la reproduction avant d'être relâchés.
Certains des alevins vésiculés
sont relâchés dans leur
rivière natale. Les autres sont
conservés au centre pour être
relâchés alors qu'ils ont
atteint une taille supérieure,
ou encore ils sont conservés
aux fins de la reproduction
avant d'être relâchés.

Certains des reproducteurs de la rivière Tobique sont reproduits pour produire des saumoneaux aux fins de la mise en charge et de la recherche. Chaque année, environ 1 300 poissons sont relâchés dans la rivière Tobique pour se reproduire dans leur habitat naturel.

Il est peu probable que l'on revienne aux stocks antérieurs tant que la survie en mer ne s'améliorera pas. Le rétablissement sera toutefois impossible sans une population stable de juvéniles sauvages en eau douce. Le relâchement des adultes du programme d'élevage en captivité pourrait permettre de déposer plus de 5 millions d'œufs pour la production de juvéniles dans la rivière Tobique en amont de Mactaquac. On éliminera de cette façon la nécessité de retenir des reproducteurs parmi les saumons sauvages adultes retournant au barrage.

Le Centre abrite aussi un endroit où les visiteurs pourront se renseigner sur le fonctionnement du centre, le cycle biologique du saumon de l'Atlantique et les efforts consentis par Pêches et Océans Canada et d'autres pour restaurer les populations de Saumon de l'Atlantique.

Itinéraire

En direction est, environ 19 km (12 milles) à l'ouest de Fredericton sur la Transcanadienne 2, suivre les indications à la sortie du barrage de Mactaquac.

En direction ouest de Fredericton sur la Transcanadienne 2, prendre la sortie French Village et suivre les indications pour le Centre de biodiversité de Mactaquac.

Heures d'ouverture

De 9 h à 15 h 30
Du 15 mai au 31 août
Visite guidée (autobus et groupes scolaires) sur rendez-vous.

Renseignements

Directeur
Station de pisciculture de Mactaquac
114 Fish Hatchery Lane
French Village Nouveau-Brunswick
E3E 2C6
(506) 363-3021

Centre de biodiversité de Coldbrook

Centre de biodiversité de Coldbrook

Vue aérienne du Centre de biodiversité de Coldbrook
Vue aérienne du
Centre de biodiversité de Coldbrook

Le Centre de biodiversité de Coldbrook est situé dans la vallée de l'Annapolis, dans le comté de Kings, en Nouvelle-Écosse. Connu autrefois sous le nom de Station de pisciculture de Coldbrook, les installations ont ouvert leurs portes en 1938 dans le but de mettre en valeur la truite et le Saumon de l'Atlantique. Au fil des ans, les programmes et l'infrastructure des installations ont changé pour accueillir le programme actuel, c'est-à-dire une banque de gènes vivants pour les stocks en voie de disparition du Saumon de l'Atlantique. La banque de gènes vivants a été amorcée en Nouvelle-Écosse à l'ancienne station de pisciculture de Cobequid, puis a été transférée au site de Coldbrook en 2000.

Intérieur de l'immeuble Hubley où l'on peut voir les réservoirs utilisés pour l'élevage du saumon
Intérieur de l'immeuble Hubley
où l'on peut voir les réservoirs
utilisés pour l'élevage du saumon

Le site de l'installation occupe une superficie d'environ 0,65 hectare et utilise chaque jour jusqu'à cinq millions de litres d'eau provenant d'un puits et de la rivière. Le site compte cinq immeubles, dont une écloserie où les poissons sont reproduits et les œufs sont incubés; l'immeuble Hubley qui abrite les 32 réservoirs d'élevage; un immeuble pour la reproduction comportant une douzaine de réservoirs pour conserver des saumoneaux et des adultes; un atelier et des bureaux.

Le Centre de biodiversité de Coldbrook jouit d'une eau de qualité idéale, provenant du ruisseau Spittal et de trois puits, pour la conservation et l'élevage de Saumons de l'Atlantique, tant juvéniles que reproducteurs. L'accès à de l'eau de surface et à de l'eau souterraine permet un meilleur contrôle de la température et donne de la latitude pour élever des espèces à divers stades de croissance.

BANQUE DE GÈNES VIVANTS

Les poissons sont accouplés selon des plans d'accouplement tenant compte de la génétique afin d'assurer la diversité génétique du Saumon de l'Atlantique de la baie de Fundy
Les poissons sont
accouplés selon des plans
d'accouplement tenant compte
de la génétique afin
d'assurer la diversité génétique
du Saumon de l'Atlantique
de la baie de Fundy

La banque de gènes vivants sert au maintien de la diversité génétique d'un stock donné, en l'occurrence ici le Saumon de l'Atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy, espèce en voie de disparition. Le programme de banques de gènes vivants comprend la production de reproducteurs adultes dans les installations, l'accouplement de ces adultes de façon sélective afin de maintenir la diversité génétique, la remise en liberté rapide de leur progéniture dans les rivières pour maximiser la sélection naturelle en eau douce ainsi que la collecte tardive de saumoneaux plus âgés pour renouveler la production de reproducteurs.

Les poissons de la banque de gènes vivants produisent entre deux et trois millions d'œufs par année, dont les œufs provenant d'adultes relâchés pour se reproduire par eux-mêmes et jusqu'à 1,8 million d'œufs provenant des poissons reproduits au centre, et incubés ou élevés pour être relâchés lorsqu'ils atteignent le stade d'alevins vésiculés.

Ce programme atténue l'incidence des conditions maritimes difficiles sur le cycle biologique normal du saumon et il maximise le potentiel de rétablissement une fois les conditions de survie améliorées.

Au printemps, le personnel du Centre recueille les poissons juvéniles (saumoneaux) dans des pièges ou des verveux. À l'automne, les poissons sont aussi recueillis au moyen de la pêche à l'électricité. Certains de ces poissons peuvent être de ceux qui ont été relâchés l'année précédente dans le cadre du programme de banque de gènes vivants ou peuvent être la descendance d'adultes sauvages. Les adultes sont recueillis à l'automne lorsqu'ils retournent à l'échelle à poissons de Whiterock sur la rivière Gaspereau.

Les alevins vésiculés sont relâchés dans leur rivière natale pour croître et migrer vers la mer, en espérant qu'ils reviendront comme adultes dans quelques années.
Les alevins vésiculés sont
relâchés dans leur rivière
natale pour croître et
migrer vers la mer,
en espérant qu'ils
reviendront comme adultes
dans quelques années.

Les poissons se voient attribuer une étiquette interne (étiquette à transpondeur passif intégré) et un échantillon de tissu est prélevé pour coder génétiquement les poissons pour l'ADN.

Certains adultes matures sont relâchés dans leur rivière natale pour se reproduire, certains sont reproduits avec d'autres en fonction des renseignements sur l'ADN et d'un plan précis d'accouplement.

Les alevins obtenus des poissons reproduits au Centre sont conservés au jusqu'à l'éclosion des œufs et sont relâchés dans leur rivière natale au stade d'alevins vésiculés. Une portion de ceux-ci peut être capturée de nouveau comme alevins 1+ l'année suivante, et ces poissons sont ramenés dans le programme de banque de gènes vivants.

Le Centre de biodiversité de Coldbrook a aussi un programme pour la récupération des charognards. Les charognards sont des saumons qui se sont déjà reproduits et qui sont soient restés dans la rivière pour hiverner, ou qui ont migré vers l'océan. Le Centre intercepte certains des charognards lors de leur migration et les conserve dans des réservoirs pour les nourrir et les récupérer jusqu'à l'automne suivant. Cette méthode accroît considérablement les chances de survie des adultes et augmente leur contribution à la production d'œufs dans la rivière natale. Les poissons sont alors relâchés pour se reproduire dans leur rivière de capture. Cette « reproduction répétée » est un trait courant du Saumon de l'Atlantique de la baie de Fundy.

Les projets de recherche passés et actuels qui ont lieu notamment avec les universités Dalhousie, Memorial et Acadia comportent des études par marquage pour en apprendre davantage sur les déplacements des poissons dans les estuaires des rivières de l'intérieur de la baie de Fundy.

Le Centre collabore avec les universités, les collèges et les écoles secondaires afin d'offrir aux stagiaires et aux étudiants des occasions de recherche et d'apprentissage. Des sessions de formation en groupe peuvent être offertes selon les exigences du programme et la disponibilité du personnel.

Renseignements

Centre de biodiversité de Coldbrook

Adresse postale :
case postale 2
Coldbrook, Nouvelle-Écosse B4R 1B6

Adresse de voirie :
1420, Fish Hatchery Road, Hwy #1
Coldbrook, Nouvelle-Écosse B4R 1B6

902-679-5572

Date de modification :