Gestion des pêches

Nos opérations de gestion des pêches soutiennent une industrie de la pêche de plus en plus importante. La pêche de la Région des Maritimes de Pêches et Océans Canada représentait 39 % de la valeur totale au débarquement au Canada en 2012 (soit 757 millions de dollars) et la deuxième région aquacultrice la plus productive du pays est sous la juridiction de la Région des Maritimes.

Le programme de gestion des pêches gère les ressources halieutiques régionales, qui sont récoltées pour les Autochtones et à des fins commerciales et récréatives dans les eaux marines et intérieures. Le programme a été établi dans le but de conserver et de gérer les ressources halieutiques pour en assurer l'utilisation durable et la viabilité tout en offrant des avantages économiques aux collectivités côtières locales.

La Gestion des pêches élabore la réglementation et administre l'autorisation des opérations des pêches, assure la conservation et la protection des ressources et l'application de la loi sur les activités de pêche, et établit des ententes sur les pêches autochtones. Notre personnel consulte l'industrie de la pêche par l'intermédiaire de comités consultatifs des pêches. Des centaines de réunions de ces comités consultatifs ont lieu chaque année, faisant des pêches une des industries canadiennes consultées et gérées en collaboration le plus ouvertement.

La Région des Maritimes respecte les droits des Autochtones de pêcher, comme il est déterminé dans l'Arrêt Marshall de 1999 de la Cour suprême du Canada et d'autres, tels que l'Arrêt Sparrow. Afin de s'acquitter des obligations du gouvernement et d'encourager l'autosuffisance accrue des Premières nations, le Ministère dispose de divers programmes et initiatives visant à accroître la participation des Micmacs et des Malécites à la pêche commerciale dans l'Atlantique.

L'aquaculture joue un rôle important dans l'industrie des fruits de mer de la Région des Maritimes. Pêches et Océans Canada, en collaboration avec ses partenaires fédéraux et provinciaux et par l'entremise de régimes de réglementation, de politiques et de la recherche scientifique, aide le secteur de l'aquaculture à croître de façon responsable et durable dans de nombreuses collectivités côtières et rurales de la Région.